pho

Publié le 28 Mars 2015

Déambuler sur les trottoirs de Hanoï s'apparente à un véritable parcours du combattant. Ecraser ou se faire écraser? Telle est la question...

Ici, les rues ne sont que le prolongement des habitations qui les bordent quand elles ne sont pas transformées en un gigantesque marché à ciel ouvert. Enfin... Marché, atelier, restaurant... C'est selon.

Ce qui est certain, c'est qu'il n'est pas un pouce de terrain dont la possession ne soit âprement disputée, parfois même dès potron-minet, et qu'il est souvent bien difficile de se frayer un chemin au milieu de tous ces paniers de fruits, de légumes, de fleurs et de que-sais-je encore qui encombrent la chaussée et qui ne font qu'y ajouter un peu de couleurs, ce dont je serais bien le dernier à me plaindre.

Et les piétons, alors? Circulez, vous dis-je, il y a tant à voir!...

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article