dat nuoc

Publié le 30 Avril 2015

Maï Chau, donc.

Des montagnes recouvertes d'une jungle impénétrable, servies sur un lit de rizières ondoyantes et parsemées de petits villages bucoliques... Le tout d'une exquise bonhommie...

Point de béton, ici. Les maisons sont bâties en bois et sur pilotis, ce qui leur donne une simplicité rustique enchanteresse.

Enchanteresses aussi les jeunes filles de ce pays perdu: très droites, douces et souriantes, dans leurs longues jupes noires...

Une vallée qui vit au rythme des saisons, où l'amour de la terre tient lieu d'art de vivre...

dat nuoc

Ici, dans ces contrées où le bambou est roi, chacun rivalise d'ingéniosité artisanale. Et il n'est que de voir ces grandes hottes remplies de fagots, portées sur le front à l'aide d'un bandeau, pour sentir tout ce que ces montagnes reculées recèlent d'antique sagesse...

Un de ces pays affables et hospitaliers, hors du temps, où il fait bon vieillir, et où l'on recherche obscurément la maison d'un ami d'enfance...

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article