pho

Publié le 19 Avril 2015

Comme beaucoup de ses voisins, à commencer d'ailleurs par son grand rival la Chine, le Vietnam est marqué, au fer rouge, par le poids de la tradition confucéenne. Sagesse séculaire? Asservissement? Sans doute un peu des deux, même s'il paraît évident que la doctrine fait et a toujours fait l'affaire des puissants, fût-ce à grands renforts d'appropriations douteuses et opportunistes...

Du père au maître d'école, de l'aîné au puîné, chacun s'emploie à faire valoir la place qui lui est attribuée dans l'univers et à asseoir sa domination, ce qui revient, dans bien des cas, à faire payer à qui est "inférieur" (!...) à soi, les humiliations subies au nom de cet incontournable code de conduite. Témoins de cette rigide hiérarchisation, les pronoms personnels sujets que la langue vietnamienne met à notre disposition, et qui varient en fonction de l'âge ou de la position généalogique de la personne à laquelle on s'adresse...

Société encarcannée, sans bien savoir comment ni pourquoi.

Alors... Nouveau dragon ou vieux tigre de papier? M'est d'avis que ce Vietnam qui met tant d'empressement à s'ouvrir au monde moderne ferait bien d'en profiter pour raser quelques vieilles barbes!... Voila qui serait pour le moins rafraîchissant...

Et honni soit qui mal y pense!...

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article