pho

Publié le 17 Juin 2015

Eté à Hanoï.

Aux heures les plus chaudes de la journée, c'est une véritable chappe de plomb qui s'abat sur la ville. Chacun retient son souffle sous le joug d'un ciel implacable qui ne se résoud pas à crever. Faire quelques pas dehors, sous la fournaise, est un combat perdu d'avance: ce soleil-là est sans pitié, il étouffe toute forme de vélléité et condamne qui est assez inconscient pour lui tenir tête à sombrer dans la démence.

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article