dat nuoc

Publié le 8 Février 2017

Escale à Danang.

 

A moins de raffoler de ces grands buildings qui poussent comme des herbes folles au milieu de terrains vagues, force est de reconnaitre qu'il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent.

 

Ou plutôt si, la plage, celle-là même ou les américains avaient débarqué en 1965, avec en guise de tir de barrage des couronnes de fleurs que de jeunes beautés locales étaient venues tout exprès leur passer au cou: désarmant, au propre comme au figuré!... 

 

Ce soir, en tout cas, le vent souffle en rafales et c'est un véritable paysage à la Turner qui s'offre à moi.

dat nuoc
dat nuoc
dat nuoc

Le lendemain, déjà, plus trace de cette furie.

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article