pho

Publié le 28 Mai 2017

C'est en général en cette période de l'année que les choses se gâtent... Entendez par-là que la chaleur devient lourde, accablante, oppressante même. 

 

Les écoliers sont d'ailleurs en vacances: inimaginable de les faire travailler dans cette fournaise. Même sur les marchés, on sent un ralentissement de l'activité, comme si le soleil réduisait à néant toute velléité de négoce. Et pourtant... 

pho

Mais qu'on se rassure, ça ne durera pas éternellement. D'ici un mois, les premières pluies estivales arriveront, diluviennes, avec cette odeur de terre mouillée et de cendre qui s'immisce un peu partout.

pho

D'ici-là, les geckos auront eu le temps de prospérer et les murs de s'effriter: éternel recommencement...

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article