pho

Publié le 29 Octobre 2017

Il est étonnant de voir à quel point certaines villes déploient tout leur charme à telle saison et pas à telle autre...

 

A Hanoï, c'est en automne, quand la chaleur a cessé d'être accablante et la lumière aveuglante, sans pour autant que l'on ait basculé dans la froidure ou la grisaille. Tout n'est alors que douceur, jusqu'au parfum des alstonias qui s'immisce un peu partout sans crier gare et qui apporte une délicieuse touche de mélancolie...

 

Mais attention, cet état de grâce est éphémère. Il faut savoir en profiter...

pho

Instants dérobés, ô combien fragiles... 

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article