huong - di dao

Publié le 21 Février 2018

Florence ou Kyoto passent, et à juste titre, pour être des villes à la densité artistique préoccupante.

 

Eh bien au Vietnam, c'est Hue qui remplit cet office, Hue où il n'est pas un coin de rue qui ne recèle ne serait-ce qu'un pagodon ou à tout le moins l'un de ces minuscules oratoires qu'entretiennent des mains invisibles et dont la seule présence, ô combien rassérénante, est le signe d'une communion étroite avec les puissances du ciel et de la terre...

huong - di dao

Rassérénante, Hue l'est, et à maints égards, notamment pour qui vit à Hanoï au rythme des démolitions et des chantiers... Le temps s'y écoule différemment et il n'est que de se perdre au milieu de tous ces jardins parfumés pour comprendre ce que signifient "quiétude" et "douceur"...

 

 

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article