dat nuoc

Publié le 29 Juillet 2020

Quy Nhon. 

A première vue, une véritable carte postale...

Une belle carte postale, alors. On aura beau dire, plages de rêve pour plages de rêve, celles qui s'étirent le long de la côte ont largement de quoi faire chavirer même les snobs les plus endurcis. Et il n'est parfois pas déplaisant de manquer d'originalité dans ses goûts, surtout lorsque cela se paie par un plongeon dans des eaux limpides, sous un ciel céruléen...

dat nuoc

Oui, mais ça, c'est à première vue. 

Lorsqu'on veut aller y regarder de plus près et qu'on décide d'aller jouer les naïades, c'est une toute autre histoire... Pour paradisiaques qu'ils sont de prime abord, ces rivages n'en sont pas moins jonchés de détritus de toutes sortes, et le malheureux baigneur en est réduit à ses propres cris d'orfraie en guise de chants de sirènes...

Oh, il existe bien, ça et là, quelques plages qui échappent au désastre, sauf qu'elles sont aussitôt monopolisées et surtout privatisées par de grands hôtels, qui ont payé au prix fort le triste privilège de s'adjuger ainsi, indument,  une portion de paradis terrestre...

dat nuoc
dat nuoc

Pour le reste, le littoral est parsemé de petits villages de pêcheurs qui, certes, croulent sous les ordures, mais dont se dégage une humanité souvent poignante...  

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article