pho

Publié le 26 Février 2008

Dans ce Hanoï-là où les habitations sont parfois si précaires, les arbres, eux, sont de toute éternité: tamariniers - flamboyants - aréquiers - bambous - bananiers - badamiers - pancoviers - banians séculaires...


Le banian, justement. Tronc noueux, tout raviné, bosselé, aux courbures fantastiques et tarabiscotées - racines aériennes qui penchent indéfiniment vers la terre - poussière et arabesques. Ici, la moindre nervure devient un abîme; on s'y perd inlassablement. Envoûtement, énigme ou sortilège? Univers peuplé de parfums et de mystères: baguettes d'encens plantées dans l'écorce - petits autels portatifs suspendus dans les branches - vases de chaux éteinte pour les âmes errantes...

 

CIMG3826.jpg


Ombres, le soir - lampes à butane...

 

 

 

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article