pho

Publié le 5 Mars 2008

Aperçu par hasard, cet après-midi: une bonne cinquantaine de jeunes filles en treillis, casquées, sandales de caoutchouc aux pieds (taillées dans des pneus, s'il vous plaît, comme au bon vieux temps de la guérilla!) - brunes amazones, graciles et intrépides - martèlement du pas cadencé (mot-hai, mot-hai, mot-hai...), sous le regard bienveillant d'un oncle Ho en marbre - immense esplanade dallée, surmontée du drapeau rouge étoilé - ambiance martiale... C'est qu'ici, l'entrainement militaire est obligatoire dans les universités, tout comme les cours de doctrine marxiste-léniniste, d'ailleurs. Et on ne se soucie pas des questions de sexe: homme ou femme, peu importe: l'armée populaire, c'est l'affaire de tous! La vietnamienne est une combattante redoutable, du reste: plus d'un GI's, écoeuré et médusé, en aura fait l'amère expérience!... La mythologie nationale compte aussi ses farouches héroïnes, ses Jeanne d'Arc: les deux soeurs Trung (hai ba Trung: dans toutes les villes du pays, on trouve une rue qui porte ce nom), qui les premières, ont maté l'envahisseur chinois* au 1er siècle de notre ère.


Rentré tard. Rues presques désertes - vieux canapés crevés, ça et là, sur les trottoirs - éboulis...


CIMG3829.jpg


Silhouettes confuses...

* comparaison pour comparaison, le chinois est au vietnamien ce que l'anglais est au français: la peste, le mal absolu!...

 

 

 

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article