pho

Publié le 2 Juillet 2008

Poussé la balade jusque sur l'île du banc de sable, ce matin: le repaire de tous les malfrats, voyous, et autres truands, paraît-il... Soit! Cette fameuse île, on y accède depuis le pont Long Bien, en empruntant une sorte de passerelle branlante, tordue et rouillée, qui menace de s'effondrer à chaque pas. Et une fois sur place, ce n'est plus qu'une vague jungle de plants de maïs maigrichons, de broussailles et d'herbes folles, qui monte à l'assaut des quelques cagnas qui ont poussé au hasard des sentiers, et qui noie dans son vert silence les rumeurs de la ville. Ca et là, des buffles sommeillent dans la vase, superbes de nonchalance; et leur pesanteur rythme la morne existence de ceux qui vivent ici entre ciel et roseaux, avec leurs chiens et leurs chaudrons.


Mais de pègre, point: c'est paisible et rustique à souhait...

 

 

 

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article