pho

Publié le 23 Juillet 2008

En ce moment, c'est la saison des lotus (hoa sen): on en trouve à pleines brassées, vendus à vil prix par des marchands ambulants qui sillonnent les trottoirs à bicyclette, leur corbeille d'osier attachée sur le porte-bagages. Les connaisseurs les achètent dans la fraîcheur miraculeuse du petit matin, avant que la chaleur ne devienne tout à fait accablante, lorsque les pétales sont encore imprégnés de goutelettes de rosée. Ici, tout est bon à prendre, les fleurs comme les graines qui servent à parfumer le thé, mais qui sont aussi l'une des perles de la pharmacopée locale: ça vous soigne la diarrhée, la dysenterie et les rêves érotiques, dit-on. Tout un programme!...


Souvent, le soir, un grondement tiède et confus s'abat brutalement sur la ville, sans autre son que celui d'une tambourinade effrénée: pluie de mousson.

 

 

 

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article