pho

Publié le 13 Août 2008

Hanoï.


Des avenues tortueuses, bondées de petites échoppes mal éclairées, de lanternes et d'enseignes publicitaires qui prolifèrent dans des relents de déchets et de viandes grillées. Masses de béton inachevées - bicoques en tôle, aux allures de bidonville - entrepôts délabrés - boutiques aux luminaires tapageurs - édifices de guingois qui viennent battre contre un canal croupi ou contre un bloc d'immeubles ultramodernes, en verre et en acier... Parfois, on se demande si tout ça ressemble encore à une ville.

Et puis, au hasard d'une impasse, on tombe sur un coiffeur de rue qui somnole au beau milieu de ses ciseaux et de ses miroirs, en écoutant du Chopin sur un transistor asthmatique.

 

 

 

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article