pho

Publié le 15 Septembre 2008

Ruelle étroite, près du petit lac: voici la vieille Asie, l'Asie éternelle, sans occident, avec ses miasmes, avec sa crasse incommensurable et son désordre épique. De chaque côté, de minuscules échoppes ouvertes sur la chaussée, des femmes qui cuisinent dans d'intenses odeurs de graisse brûlée et d'épluchure, au milieu d'un va-et-vient incessant. Visages impassibles - regards lents - mains agiles... Pullulement d'insectes et de margouillats, sur les murs. Bouffées d'air chaud et dense, que les ventilateurs s'efforcent de chasser. Lumière des ampoules électriques pendues aux plafond. Amoncellements de bibelots de toutes sortes: Bouddhas rigolards, en stuc - chromos - appareils électroniques made in Hong-Kong... Soigneusement alignés sur des étagères, des bocaux: serpents enroulés sur eux-mêmes, qui macèrent dans l'alcool de riz. Et jusque dans les moindres recoins, des bâtonnets d'encens qui se consument doucement, devant de petits autels portatifs.


Nuit de pleine lune, hier, illuminée par des milliers de lampions en papier qui flottaient dans le ciel comme d'impalpables lucioles...

 

 

 

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article