dat nuoc

Publié le 11 Janvier 2009

Arrêt à Ninh Binh. La gare est située un peu à l'écart, dans un quartier de maisons basses et d'arbres penchés, le tout très calme et très soigné. En s'effonçant au coeur de la ville, on tombe sur un petit marché qui se blottit en bordure d'une rivière, un peu en contrebas. Vraiment très bien, ce marché; c'est comme une grande ruche bourdonnante, parcourue par des allées étroites qui sont un véritable enchantement pour qui aime la vannerie: nattes en bambou - corbeilles - nasses à poissons... M'en suis donné à coeur joie! Un peu plus loin encore, l'agglomération s'étiole plus qu'elle ne s'étire le long de la grande route nationale qui traverse le pays du nord au sud: constructions neuves et sans grâce, qui ont déjà l'air de ruines, et qui poussent là en donnant l'impression de n'être que de passage, dans une sorte de lassitude poussiéreuse.


En toile de fond, des pitons rocheux à perte de vue: ombres légèrement bleutées qui flottent entre ciel et eau...

 

 

 

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article