pho

Publié le 16 Janvier 2009

Rentré sur Hanoï à la nuit tombée. Aperçu furtivement une vendeuse ambulante, avec sa bicyclette et ses paniers, qui tentait tant bien que mal de se réchauffer en passant et en repassant ses mains au-dessus de ses marmites encore fumantes. Frimas très relatifs, mais frimas tout de même dans ces contrées où la chaleur devient vite lourde et où l'on a tôt fait de crier à la vague de froid pour peu que le mercure descende en dessous des vingt degrés.


Marchés aux fleurs: bientôt le nouvel an lunaire...

 

 

 

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article