pho

Publié le 30 Janvier 2009

Me suis égaré, l'autre jour, dans une sorte de grande galerie commerciale comme on en voit fleurir un peu partout, désormais. A y regarder de près, c'est parfois assez navrant; tout ce que l'occident peut compter de camelote et de mauvais goût a atterri là, pour le plus grand bonheur de ces inévitables parvenus qui pullulent et dont la fatuité n'a d'égale que la trivialité. Et ces nouveaux temples de la consommation de crouler sous des montagnes de produits électro-ménagers dernier cri qui se paient au prix fort (signe in-dis-cu-ta-ble de richesse et de prospérité) pour être ensuite exhibés dans les intérieurs, histoire d'en mettre plein la vue aux voisins. Et que dire de ces ameublements tape-à-l'oeil qui sont présentés là, en vitrine, comme la promesse d'une vie meilleure? Facile (hélas!) d'imaginer l'un de ces gros pleins de soupe vautré là-dedans, en train de s'enfiler (raffinement suprême) une bière infecte et nauséabonde (triste héritage, au passage, de ces fameuses Brasseries et Glacières d'Indochine qui auront, à leur manière bien à elles, contribué à rehausser le prestige de la France à l'époque coloniale, mais bon, passons...). A tout cela, il faut ajouter des cohortes de fastfood qui regorgent d'enfants obèses, et couronnant le tout, une musique (de fond, soit-disant...), qui donne à ce tableau déjà bien consternant, l'indispensable touche de mièvrerie bon aloi sans laquelle, on s'en doute bien, la fête ne serait pas complète.


Ressorti de là quelque peu effaré pour me retrouver nez-à-nez avec un groupe de touristes anglo-saxons... Songé qu'il faudrait, un de ces jours, prendre le temps de médire une bonne fois pour toutes de cette race impie, mais là, c'en était vraiment trop. Besoin urgent de faire pièce à tout ce fatras. Pris la poudre d'escampette.

En chemin, dîné d'un pho sur le trottoir, adossé à un mur poisseux et festonné de tâches d'humidité que la lumière vacillante d'une ampoule électrique rendait maléfiques à souhait.

 

 

 

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article