pho

Publié le 22 Mars 2009

Chantiers à tous les coins de rues, avec leurs inévitables amoncellements de gravats et de tessons que ne parviennent pas à contenir les bâches crasseuses qui sont disposées tout autour à la va-vite, et qui, bien mieux qu'un exposé ou un dictionnaire, suffisent à donner une définition tout à fait précise au mot "précarité". Masses de béton et de briques qui s'élèvent dans la poussière, tout en faisant office de campements provisoires à des armadas d'ouvriers: petites cuisines de bric et de broc - lessives accrochées aux poutrelles - générateurs de fortune qui dispensent un éclairage blafard...


Décollage économique que tout ça!

 

 

 

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article