(...)

Publié le 25 Novembre 2009

           "Il est bien naturel que les gens d'ici n'en aient que pour les moteurs, les
            robinets, les haut-parleurs et les commodités. En Turquie, ce sont surtout ce
            ces choses-là qu'on vous montre, et qu'il faut bien apprendre à regarder
            avec un oeil nouveau. L'admirable mosquée de bois où vous trouveriez
            justement ce que vous êtes venu chercher, ils ne penseront pas à la
            montrer, parce qu'on est moins sensible à ce qu'on a qu'à ce dont on
            manque. Ils manquent de technique; nous voudrions bien sortir de l'impasse
            dans laquelle trop de technique nous a conduit: cette sensibilité saturée par
            l'Information, cette Culture distraite, "au second degré". Nous comptons sur
            leurs recettes pour revivre, eux sur les nôtres, pour vivre. On se croise en
            chemin sans toujours se comprendre, et parfois le voyageur s'impatiente;
            mais il y a beaucoup d'égoïsme dans cette impatience-là.
"

                                                                                   (Nicolas Bouvier)




Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

26/11/2009 16:29


sur ma commode, lu au ralenti par crainte d'atteindre le bout, l'usage du monde ;-)