huong

Publié le 12 Juillet 2013

Hue.

De petits chemins à demi effacés, envahis par les herbes folles et les roseaux. D'épais rideaux de bambou, dissimulant de minuscules oratoires sans âge, au pied desquels quelques bâtonnets d'encens achèvent de se consumer, disposés là par des mains invisibles... Portes closes sur un univers de pénombre et de mystère...

huong

Frémissements...

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article