pho

Publié le 2 Mai 2010

Déniché un peu par hasard une grande étendue arborescente, un peu à la périphérie de la ville: bananiers et aréquiers en rangs serrés, traversés par de minces arroyos. A première vue, un de ces endroits à l'aspect bucolique, comme Hanoï sait en faire la surprise à qui sait s'adonner aux délices de la flânerie. Las! On a vite fait de déchanter. Surprise pour surprise, on est étonné, mais certainement pas à bon escient: sol étincelant de tessons de bouteilles - morceaux de ferraille éparpillés - sentiers jonchés d'étrons secs... Et par dessus-tout, une odeur de merde qui prend à la gorge.


"pour une ville verte, propre et belle", proclament ici les slogans de la municipalité, qui n'inspirent que le respect qu'ils méritent. Mais passons. Pour peu que l'on sache ouvrir l'oeil au bon moment, on peut tout aussi bien tomber sur de vieux balcons effrités, croulant sous des litanies d'arbustes et d'orchidées qui éclatent au soleil.

 

 

 

Rédigé par Duong Thi Thuy & Didier Latroupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article